L’olivier et la Palestine

Avant de publier recettes, articles…  Je me dois de vous parler de l’Olivier (شجرة الزيتون).

 Cet arbre si cher aux palestiniens, qui fait partie intégrante de nos vies, cet arbre qui depuis plus de 6000 ans est cultivé sur la terre de Palestine, et qui lors de la récolte vers octobre/novembre, nous donne le meilleur de ses fruits.  Ces fruits sont alors emmenés au pressoir, afin d’en faire de l’huile, une huile douce & parfumée à laquelle nous devons les arômes de la gastronomie palestinienne et le savon traditionnel palestinien.

Plus jeune, lorsque je parlais des délicieuses olives de ma tante que je ne trouvais nulle part ailleurs que chez elle, mon père me disait «  Les olives de Palestine ont toujours été convoitées, nous étions le premier pays arabe exportateur avant l’occupation, même avant la Tunisie ! »

 Avant l’occupation… tout à changé depuis.  Depuis la seconde Intifada en 2000, l’Etat colonial interdit aux paysans d’exporter  leur huile sur ce qu’ils appellent « leurs frontières ». Chaque année lors de la cueillette des olives, de nombreux paysans ne peuvent accéder à leurs terres à cause du mur, et ceux qui y parviennent subissent les agressions des colons.

Depuis 1967, plus d’un million et demi d’oliviers ont étés arrachés, brulés, ou déplacés (L’olivier & la Palestine, une passion charnelle, Nasser Soumi ed. Actes Sud)

                          

Malgré ces difficultés, nous perpétuons ce rituel ancestral en nous rendant sur nos terres auprès de nos arbres lorsque l’automne arrive. Certains dictons palestiniens disent le lien qui s’est tissé entre l’arbre et l’homme qui partagent un même attachement à leur terre.  Les anciens disent  que  ce n’est pas nous qui possédons  l’olivier mais, lui nous possède  et  qu’il « est l’arbre qui ne te déçoit jamais » (Dictionnaire amoureux de la Palestine,  Elias Sanbar, ed. Plon).

   

Publicités

~ par unepalestinienneaparis sur 21 mai 2011.

2 Réponses to “L’olivier et la Palestine”

  1. suberbe ton article aiida!belles photos,certaines dechirent les coeurs…

  2. bonsoir,

    Que soit maudit l’homme qui arrache un olivier de la terre, que soit maudit l’homme qui sépare l’homme de sa terre.

    que soient maudits ceux dont la religion interdit de couper l’olivier et qui coupent quand même l’olivier.

    Un jour où l’autre la princesse des musulmans (Makka étant la reine) sera libre et retournera ainsi à ses propriétaires véridiques qui ont été chassés par la hagana et balfour le maudit, un jour la palestine sera à nous, et j’y crois. Elle sera lavée à tout jamais de la tyranie sioniste et son peuple la retrouvera, telle une promise attendant son promis.
    Ce jour là nous irons chez nos frères palestiniens et accomplirons avec joie et gaité le petit pèlerinage à thaniyal haramein, Allahoma Amine, Amine, Amine Ya Rabal 3alameyne.

    Al mouslim fidaki Palestine
    sarvenaz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :